mardi 19 août 2014

Mes manies de blogueuse

 

Quand tu es blogueuse, y'a deux, trois choses qui changent dans ta vie. Ça va du truc banal, aux troubles obsessionnels du comportement. 

En voiture Simone, vis ma vie de blogueuse :

1/  Tout est susceptible de faire un bon sujet d'article




Je prends des notes de partout : au cinéma, dans mon canapé quand je lis un bouquin. Je prends en photo avec mon Iphone les produits de beauté qui pourraient m'intéresser dans les magazines en attendant le médecin. Je pique des produits à mon entourage (ce ne sont que des emprunts évidemment). Je pense idée d'article, je mange idée d'article et je dors idée d'article. J'ai la phobie de la page blanche (ce qui est complètement abruti puisque je n'en ai jamais été victime).

2/ Je lis toutes les étiquettes



Impossible pour moi d'acheter une huile en supermarché en 3 minutes pendant le plein de courses hebdomadaire. Il me faut ma liste d'ingrédients suspects, une connexion internet suffisante sur mon smartphone pour vérifier les ingrédients que je ne connais pas. Quand mes copines me prêtent un produit, je commente et traduis la composition de chaque tube...Je ne jette pas les emballages d'ailleurs, pour pouvoir vous donner la composition des produits dont je vous parle ici. Ma salle de bains c'est un véritable fourbi !

3/ Distribution générale de bons conseils




Mon pauvre entourage...Depuis que j'ai mis le nez dans les cosmétiques bio...Je suis une vraie casse-burettes. "Ah mais dans ton labello, y'a du pétrole, c'est pour ça que tu crois que t'es hydratée et que tu passes le tube en une demie-matinée". "Essaye les shampoings sans sulfates, tu me remercieras". "Tu fais rien pour tes cuticules ? Non mais parce que maintenant ils font des trucs supers". "Les parabènes, c'est quoi, je vais t'expliquer ...." TA GUEULE. Je tiens à m'excuser auprès de vous tous : je ramène ma science et je vous autorise à me frapper pour cela.

4/ Petit déjeuner geek




Avant le matin je regardais les Totally Spies en grignotant mes tartines de cancoillotte. Maintenant...C'est la tournée des grands ducs : je regarde ce qu'il se passe chez les autres blogueuses. Instagram, pinterest, facebook, et bien entendu Hellocoton. Et quand je sais que je sors le soir, ce qui est souvent le cas pendant la période estivale, je fais mes photos le matin ! Je profite de la lumière douce et matinale pour prendre en photo les produits que je vais vous présenter...En générale, je suis tellement occupée que mon thé refroidi tout seul dans son coin !

5/ L'angoisse que tout s'arrête




Du moment où j'ai mis en ligne un article, l'angoisse peut commencer. Je croise les doigts pour qu'il vous plaise. J'écris pour moi. Mais si je n'étais pas lue...Je prendrai beaucoup moins de plaisir. La fois où j'ai poussé mon coup de gueule "J'ai failli arrêter de bloguer", j'ai vraiment eu la trouille que vous me repoussiez à jamais. Et ça a été le contraire, vos commentaires allaient dans mon sens. A partir de ce jour, j'ai décidé d'être à 100% moi.


Voilà ce que ça donne de bloguer...Beaucoup d'investissement et surtout beaucoup de plaisir. Je vous laisse, j'ai une tonne d'articles à vous préparer !



Source Gifs animés : Giphy.

mardi 12 août 2014

Prolonger son bronzage naturellement

 

Youpi, c'est l'été. Vous revenez peut-être de vacances, ou bien vous êtes en train de vous dorer la pilule dans un transat à rayures. Je ne sais pas. Mais si vous avez l'intention de garder votre bronzage, vous êtes au bon endroit.

J'ai une peau de rouquine. Blanche. Avec une forte tendance à rougir. Autant vous dire que quand j'arrive à choper un teint hâlé, je ne le lâche pas. L'idée c'est de garder des couleurs le plus longtemps possible avant le grand froid et le teint d'endive. 

J'ai pas très envie de gober des gelules à la composition douteuse. Il en va de même pour les crèmes et autres produits aux ingrédients foireux.

Je vais vous partager mon astuce, en 2 étapes, pour prolonger votre bronzage le plus naturellement possible.

1/ Bien préparer sa peau 

Tout commence avec les premières expositions. Si vous revenez de vacances, c'est trop tard, passez au point suivant. 

Si vous êtes sur le départ, allons-y. Avant de vous prélasser tel un gros lézard sur votre serviette, gommez votre peau. En effectuant un gommage, je débarrasse mon corps des peaux mortes. Si je les avais laissé, ce serait les peaux mortes qui auraient bronzées. Vous voyez où je veux en venir ?

En clair : Plus la peau est belle avant de bronzer plus le bronzage sera uniforme et plus il durera. Moi j'utilise le Gommage de Douche Melvita. Pratique, il s'utilise dans la douche. Il est bourré de bons ingrédients, il est bio, il sent bon et il est fabriqué en France. Mais si vous êtes ruinées et que vous préférez vous payer un nouveau paréo (ce qui serait sot de votre part, car c'est démodé, enfin, il me semble), vous pouvez utiliser le massage au sable. Allongez vos jambes dans l'eau, au bord de la mer, prenez une poignée de sable et frottez bien (hmmm je m'y crois déjà...).

Attention : ne gommez surtout pas votre peau sur un coup de soleil ou bien sur une peau qui pèle. Si c'est le cas : biafine et hydratation (Au passage : l'eau thermale d'Avène est parfaite pour apaiser les coups de soleil).

 

2/ Bien hydrater sa peau

J'en ai marre de le répéter mais c'est tellement important pour avoir une belle peau. Hydratez votre peau après le gommage ET après vos expositions au soleil.

Astuce : Hydratez votre peau avec de l'huile de carotte (voir ici ma revue complète sur ce produit magique et naturel). Votre peau sera douce, en bonne santé et naturellement colorée/hâlée !

 

Dernières recommandations : 


La peau couleur caramel...C'est superbe. Mais je rappelle que le soleil peut être dangereux pour la santé de votre peau. N'en abusez pas. Un joli teint hâlé, c'est chouette. La peau cramée, beaucoup moins.

mardi 5 août 2014

Mood Board : Vacances d'été

 

A l'heure qu'il est, je suis en train de siroter un rosé en bonne compagnie, dans un petit bistrot du sud, je viens de faire mon marché, mon panier est rempli de melons et de fruits bien mûrs, je me tâte entre une soupe de poisson ou une salade niçoise, mais je sais qu'en dessert, je vais adorer manger une glace le long du port, je mettrai surement une petite veste car après une bonne journée de plage, j'ai toujours un peu froid en soirée.

Si vous partez en vacances : faites gaffe aux meduses, et ne râlez pas trop parce qu'il y a du sable entre vos orteils (c'est insuportable PUTAIN).

Si vous ne partez pas : la roue tourne mes poulardes sucrées...

Je vous becotte fort. Et je vous ai quand même prévu un article pour la semaine prochaine (je ne vous oublie pas, non jamais).

mardi 29 juillet 2014

Vernis Carioca Kure Bazaar


Swatch Vernis vert Kure Bazaar teinte "Carioca"

J'ai fais un truc de fou les filles. J'ai porté un vernis vert. Un VERNIS-VERT. 
Quand j'ai commencé à me peindre les ongles, j'ai tout de suite su que j'aimais ça. Et que ça risquait de devenir une lubie assez rapidement. Je ne m'étais pas trompée.
Face aux présentoirs de vernis, je me tâte toujours en regardant les couleurs. Rouge ? Sexy ! Bleu ? Rock'n'roll...Jaune ? Non. Vert ? Oh mais oh, ça va pas meuf ? C'est moche le vert. Moche, moche et re-moche.
Alors, on m'aurait dit, "Dans quelques temps, tu en porteras et en plus, tu le trouveras canonissime", j'aurai bien rigolé.

Swatch Vernis vert Kure Bazaar teinte "Carioca" 

La petite vérité du jour est la suivante : Kure Bazaar m'a fait aimé le vert. Merde alors. Y'a que les cons qui changent pas d'avis.
Je vous présente donc la teinte "Carioca", édition spéciale Brazil. Je vous épargne le couplet : coupe du monde 2014, Brésil, Vert jaune bleu, sortez les cotillons et les ukulélés. 

Non pas que je sois mauvaise perdante. C'est juste qu'on en a assez entendu parlé.



Et puis moi, Carioca, ça me fait pas du tout pensé aux habitants de Rio de Janeiro, mais plutôt à ça :

Vous l'avez dans la tête hein maintenant ? Ne me remerciez pas ! Et passez une bonne journée !

Si vous voulez en savoir plus sur la marque Kure Bazaar, n'hésitez pas à jeter un œil à mes autres articles (ici). Ce sont  de supers vernis, respectueux des ongles, avec une composition pas trop dégoûtante. Et les couleurs sont vraiment trop trop belles. 


(Vernis reçu par la marque, mais adoré malgré tout !)

mardi 22 juillet 2014

Que vaut un stick à lèvres bio ?

Photo Stick à lèvres Melvita "Soin protecteur" Ecocert

Comme vous le savez je me suis lancée depuis peu dans la cosmétique bio. J'essaye de n'acheter que des produits de beauté certifiés bio, ou bien respectueux de la nature. C'est un petit peu la jungle entre les différents sigles "bio" et les compositions tronquées...

Quand j'ai découvert la marque Melvita, j'ai eu un coup de coeur :
  • Packaging très joli
  • Produits de grande qualité
  • Prix pas si exhorbitants (facilement soldés qui plus est)
  • Composition très clean
  • Produits Made in France

Dès qu'il y a une vente privée, ou des promos, j'en profite. L'autre jour (il y a quelques mois pour être absolument exacte), j'ai acquis un stick à lèvres. Mon dernier en date était le Baby Lips de Gemey (celui dont tout le monde a parlé l'hiver dernier !). Un stick très marketing bourré de petrolatum. Alors oui ma bouche était rose bonbon, mais merci pour les cochonneries ingérées.

Quitte à passer au bio, autant que ce soit jusqu'au bout des lèvres. Bienvenue donc, au stick à lèvres "Soin protecteur" de Melvita.

Photo Stick à lèvres Melvita "Soin protecteur" Ecocert

Ce qu'en dit la marque :


Riche en beurre de Karité, d'Argan et de Cupuaçu*, ce stick agréablement parfumé à la Vanille, protège et aide à réparer efficacement les lèvres.

*Cupuaçu : C'est la 1ère fois que je rencontre cet ingrédient, du coup je me permets de vous dire exactement de quoi il retourne. En fait, c'est un arbre qui ressemble au cacaoyer. Et le beurre, ainsi que la pulpe, sont utilisés en cosméto car il a des vertus antioxydantes. Parenthèse culture terminée. Merci pour votre attention.

Prix : 6€90.

Composition et labels : 

Butyrospermum Parkii Butter [Butyrospermum Parkii (Shea Butter)]*, Cera Alba [Beeswax], Cetyl Palmitate, Helianthus Annuus Seed Oil [Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil]*, Hydrogenated Argania Spinosa Kernel Oil, Prunus Amygdalus Dulcis Oil [Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil]*, Theobroma Grandiflorum [Theobroma Grandiflorum Seed Butter]*, Parfum [Fragrance], Cera Carnauba [Copernicia Cerifera (Carnauba) Wax], Oleic/Linoleic/Linolenic Polyglycerides, Lecithin, Tocopherol, Lauryl Laurate, Polyglyceryl-3 Palmitate, Lauroyl Lysine, Limonene**.
* Ingrédients issus de l'Agriculture Biologique.
** Constituant naturel du concentré aromatique.

Logos Cosmetique bio charte cosmébio organic cosmetic ecocert100 % du total des ingrédients sont d'origine naturelle.
56.50 % du total des ingrédients sont issus de l'Agriculture Biologique.

Je ne suis pas une pro du décorticage d'ingrédients, mais il ne me semble qu'il y ait des composants dangereux.

Ce que j'en ai pensé : 

C'est un stick formidable. Je vous explique. En hiver on pense que nos lèvres sont en danger. Ben moi, c'est en été. Entre le soleil et la déshydratation, ma bouche souffre le martyr. Ce stick est efficace car il protège. Il a bon goût et bonne odeur. Et j'ai beaucoup aimé le packaging. Pour une fois, on a un stick en carton (pas en plastique), du coup : il ne s'ouvre pas tout seul dans le sac à mains (je vous passe la description du syndrome : tabac et miettes collés au stick à lèvres).


Conclusion : 

Un stick à lèvres bio est bien plus satisfaisant qu'un stick ordinaire puisqu'il ne contient pas d'artifices qui au final dessèchent les lèvres. Le prix est relativement élevé puisqu'on trouve des sticks à lèvres en grande surface à 3€ et quelques. Sauf qu'ils durent 1 mois ou 2 et ne sont pas efficaces.



Et vous ? Avec Melvita, c'est le big love ?