Comment j'ai arrêté de fumer

15:01





Je voulais partager mon arrêt du tabac avec vous. Et puis j'avais tellement peur de reprendre tout de suite après, j'ai préféré attendre que mon sevrage soit "terminé".

Pourquoi arrêter de fumer ? C'est plus facile de répondre à cette question plutôt que de répondre à celle-ci : pourquoi fumer ?
Il y a un milliard d'argument : ça coute cher, ça abîme la peau, les dents, ça aiderait à provoquer le cancer du poumon, de la gorge, de la langue, ça fait sale, ça fait sentir le tabac froid...On va s'arrêter parce que l'article ne porte pas là-dessus.

Déjà, on arrête de fumer quand on a le déclic. Il faut dissocier le "'tain faut qu'j'arrête de fumer, j'ai plus un rond" et le "demain j'arrête, stop". J'ai essayé de réduire jusqu'à l'arrêt total : échec total.

En 5 points, je vous explique un peu comment vous y prendre ! 




Il faut arrêter TOTALEMENT. C'est à dire : pas de "petite-taf-juste-pour-voir", pas de "juste-une-petite-pour-fêter-la-pédicure-de-ma-bestfriend", pas de "sans-clope-le-café-c'est-dégueu". En gros, tous les pretextes sont bons pour en re-griller une. Et quand elle sera grillée, elle en appelera une autre "hé la clope n°2, c'est ton tour" (en imaginant que les clopes parlent).




Une aide qui m'a été indispensable : la médecine douce. Que ce soit dans la tête ou pas n'est pas la question. L'idée c'est de s'investir dans son sevrage et se faire du bien. J'ai donc choisir l'acupuncture. Le monsieur nous installe et commence à piquer. J'ai la phobie des aiguilles, je tiens à le préciser. Sauf que ce n'est pas "douloureux"mais pas vraiment agréable non plus. Pendant une heure on se repose, immobile. Et voilà. Je me suis sentie relaxée et soulagée. Le nombre de séances varie en fonction de votre volonté.


Ensuite, il faut : gérer les pulsions. Voici les différentes pulsions que vous rencontrerez:
-la pulsion animale : c'est l'envie de tuer. La soif de sang à l'état pur. 
Potentielles cibles : les gens qui travaillent dans l'administration, la vendeuse qui n'a pas notre taille, le voisin qui braille dans son salon la nuit, notre mec qui fume à la fenêtre, la connasse qui nous colle aux fesses parce qu'on respecte les limitations de vitesse, l'angle de la table basse... 

-la pulsion boulimique : le soir, après une bonne choucroute garnie, rien de mieux qu'une bonne cigarette accompagnée d'un déca. Là c'est finit : vous aurez éternellement faim après manger. 
Potentielles cibles : les chips, les tartines, les mini-sandwichs, le beurre de cacahuète, le bol de coquillettes de minuit et demi, le snickers, les mini-oréos, les petits déjeuners sans fin...

-la pulsion financière : vous découvrirez les joies de garder un billet de 20€ toute une semaine dans la poche...Et puis, vu que j'ai pas fumé ces jours, j'ai économisé au moins 15€ : boum je me fais plaisir.
Potentielles cibles : bijoux H&M, livres de poche, rouge Allure Chanel, petit sac à mains Etam...


Ne pas se suicider. Je vous jure que ça m'a traversé l'esprit. On chiale pour un oui ET pour un non...Grosse baisse de morale. Je vais pas vous mentir : on grossit. C'est physiologique, donc même si vous ne cédez pas au grignotage : vous prendrez du poids.
Vous avez donc le choix entre les 3 pulsions du haut en cas de grosse déprime.


Profiter. Vous allez pouvoir partir en week-end, vous pourrez monter au 3e étage sans ascenceur et sans infarctus, vous pourrez faire autre chose le dimanche que de chercher un put*in de bureau de tabac ouvert, vous pourrez respirer, vous pourrez sentir le parfum et les crèmes, vous pourrez arrêter de cracher (ben ouais...). Vous pourrez faire un paquet de chose en somme à commencer par avoir une bonne santé.


C'est bien beau tout ce que je vous raconte, mais il faut tenir tout ça. Je pense qu'on est "fumeuse-à-vie". C'est à dire qu'une bonne cigarette me fera toujours envie.


Et vous mes petites cendres, vous en êtes où ? Fumeuse ? Sevrée ? Vous avez arrêté comment ?

You Might Also Like

25 petits mots

  1. Coucou. Très sympa cet article ! Je pense que ça peut aider les fumeuses qui souhaitent arrêter. Et contente que mon article t'es servit. Bisous :).

    RépondreSupprimer
  2. salut je découvre ton blog, j'en ai une autre : vous arrêterez de cracher vos poumons le matin et le reste de la journée aussi. Quand je fumais je toussais TOUTE la journée et rien que ça c'est le pied !!! Par contre, moi j'ai arrêté de manière différente, je suis tombée enceinte, je précise quand même que je ne suis pas tombée enceinte pour arrêter de fumer. J'ai bien essayé d'en fumer une pendant ma grossesse mais j'ai été malade comme un chien. Après l'accouchement j'en fumais une de temps en temps mais l'odeur et le goût on fini par me dégouter et depuis maintenant 2 ans et demi je ne fume plus et je m'en porte très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien, joli parcours ! 2 ans et demi : je dis bravo !!!

      Supprimer
  3. Thank you sweetie! I just followed you back!:)

    RépondreSupprimer
  4. Intéressant tout ça :) J'adore zombie boy ou j'sais plus comment il s'appelle ^^

    RépondreSupprimer
  5. hmmm...ça me fait réfléchir mais j'avoue, je me trouve encore des excuses pour fumer, mais le truc qui me fait le plus bad tripper c'est de me dire que ça fait grossir alors qu'en fumant, je lutte deja avec mon poids...mais je sais que quand j'attendrai un enfant j'arrêterai...la j'aurais plus le choix! d'ici là, je profite tout en essayant de fumer le moins possible, depuis quelques semaines je m'interdit plus de 5 cloppes par jour meme si c'est 5 de trop... tres intéressant ton billet!
    bise

    RépondreSupprimer
  6. Bravo d'avoir arreté de fumer ! Moi je ne suis pas du tout concerné mais je voulais tout de même te féliciter. Bisous, Elisa♥

    RépondreSupprimer
  7. Wouaou et bien je te dis Bravo !
    C'est fou comme j'éprouve un profond respect pour les gens qui ont réussi et qui s'y tiennent. Frenchement ça relève d'un grand combat, un des plus durs qui doit te donner une trés grande fierté personnelle.
    En ce qui me concerne j'ai commencé à 17 ans, l'âge con comme la plupart d'entre nous. J'en ai aujourd'hui presque 22 et je commence à me poser des questions qui ne me traversaient pas l'esprit auparavant. Je suis la 1ère à dire que j'attendrais le déclic et que pour le moment j'avais déjà pas envie d'arrêter alors sans envie j'irais pas loin. J'ai tendance à me dire que ma première grossesse me donnera ce déclic, mais à la fois j'ai tellement peur de ne pas y arriver que ça m'angoisse. Bref, fumer a été sûrement la plus grosse erreur de ma vie. Merci pour cet article qui nous prouve que c'est possible. C'est vraiment bien de nous faire partager ton experience.
    Allez je viens de découvrir ton blog je vais tacher de continuer ma lecture ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton message me fait plaisir !

      Je pense que tu ne devrais pas te stresser comme ça pour la clope. Le déclic viendra avant ta première grossesse. Si tu as envie d'arrêter au fond de toi, c'est que tu le feras. Chaque jour, pense à ce que ça t'apporte : le plaisir, tout ça et pense à ce que ça détruit en toi. Et un jour l'équilibre se fera tout seul. Mais il ne faut pas se culpabiliser. Tu as commencé à fumer au même âge que moi et on a toutes les deux 22 ans. Je pense que j'ai eu le déclic avant toi, tu l'auras bientôt si tu commences déjà à te poser des questions.
      En tout cas courage. Et j'espère que tu viendras me tenir au courant de ton arrêt !

      Supprimer
    2. Un Grand Merci à toi pour cette réponse.
      Sans rire ça me touche beaucoup qu'un petit bout de femme que je ne connais absolument pas me consacre quelques minutes pour tenter de m'aider par rapport à ca. Alors Merci ! Je ne manquerai pas de te dire le jour où ça va se faire. Je t'ai ajouté sur Flickr je te donne le mien :
      http://www.flickr.com/photos/just-dine/
      Bonne journée et encore bravo !! ;)

      Supprimer
  8. Bravo, c'est courageux, moi je n'ai pas de probleme avec ça et j'en suis ravie ! =)

    RépondreSupprimer
  9. bravo miss! moi je suis non fumeuse ... des bisous et bon début de semaine!

    RépondreSupprimer
  10. Bravo miss...et encore courage!
    ;)
    Biz

    RépondreSupprimer
  11. J'ai été fumeuse de 14 ans à 21 ans et je tournais à un paquet tous les deux jours mais vers la fin, c'est comme si la cigarette ne m'apportait plus rien, je fumais de temps en temps en soirées mais j'ai diminué inconsciemment. Et puis quand je me suis mise avec mon compagnon qui ne fumait pas j'ai tout arrêté du jour au lendemain !!
    Je ne me l'explique pas, j'aimais fumé mais au final je me dis que je n'ai jamais du être vraiment accro pour avoir décroché de manière aussi simple, c'est comme si tout d'un coup mon corps avait rejeté la cigarette. Maintenant, je ne peux même plus tirer sur une cigarette, ça m'écoeurt carrément. C'est vraiment bizarre car je sais que normalement c'est très dur d'arrêter, j'ai des amis qui sont vraiment en galère pour stopper.

    Je te souhaite en tout les cas un bon courage, bises !! :)

    RépondreSupprimer
  12. I like your blog!! I follow you,ciao,Paolo

    RépondreSupprimer
  13. Je suis gréffée cardiaque dc bon ce n'est pas trop conseillée pr moi de fumer. Mais bravo à toi d'avoir réussie à arréter parait que c'est vraiment pas facile.

    RépondreSupprimer
  14. J'ai beaucoup aimé ton article :) Félicitations d'avoir arrêté en tout cas ! Si seulement, tout le monde le faisait !
    Bonne continuation :)

    RépondreSupprimer
  15. Bon sorry je n'ai jamais fumé, donc jamais eu de problème pour arrêter (logique), mais je prends note de tes précieux conseils qui me serviront pour des connaissances au travail qui fument et voudraient arrêter.

    RépondreSupprimer
  16. Haaa ouiii! J'ai essayé, j'ai pas réussi!

    Mon copain m'a demandé d'arrêter de fumer. Certes. Pour lui, j'ai voulu... mais en douceur. Sauf que pour celui ci, fallait que j'arrête DE SUITE! Résultat (esprit de contradiction ou pas) ben j'ai toujours ma clope au bec...

    Je pense sérieusement à arrêter, pour une question de finance (et pour ne plus avoir peur de me faire chopper) mais c'est plus fort que tooouuut! AAAAHHH!

    Mais déjà, ton point n°3, ça motive!! J'ai plein de livres à acheter! (Et du maquillage, parce que grâce à ma meilleure amie, je devient une vraie fille xD)

    RépondreSupprimer
  17. Aaaaaaaaaaaaaah, un article qui tombe à pique... J'essaye d'arrêter... mais c'est tellement dur, là par exemple après avoir lu ton article j'ai qu'une envie : m'en grillé une. Je respire à fond, je n'en veux pas. (en faite si, mais vu que je me suis débarrassé de tout, je ne peux pas craquer)

    RépondreSupprimer
  18. J'ai arrêté quand j'ai rencontré mon copain, le sentiment amoureux m'a évité de me "jeter" sur la bouffe et aidé à mieux gérer mon stress :) une chance !

    RépondreSupprimer
  19. J'ai arreté il y a deux jours, je suis trop motivé à lire tous ses avis.

    RépondreSupprimer
  20. Très très bon article , ton parcours ressemble beaucoup au mien et j'ai décidé de raconter tout ça en vidéo pour motiver celles et ceux qui ont le plus de mal à se faire à l'idée que c'est possible.

    A venir prochainement

    Cordialement ,

    Stéphane

    RépondreSupprimer

Votre avis compte :)