Qu'est-ce qu'on mange en Chine ?

10:32



Les clichés nous diront : des sauterelles, du chien, du chat, du serpent et des larves. Autant vous dire que quand on a réservé notre billet pour Shanghai, on s'était mis en tête plein de choses horribles. J'étais prête à goûter un paquet de chose. Mais alors les insectes et les larves...Plutôt mourir. On s'attendait donc a très mal manger. Ce qui n'a pas du tout été le cas !

Une fois sur place...On a pas du tout reconnu tout ce qu'on a pu voir dans les documentaires, dans les émissions et sur certains sites. Que ce soit à la ville ou dans des lieux plus éloignés.

Je n'ai vu aucun insecte. J'avais soigneusement entouré sur ma carte le lieu du marché aux insectes afin de ne pas m'y perdre. J'ai vu des vers, mais dans un marché perdu.

Quant à la viande. Nous ne saurons jamais ce que nous avons mangé. Chien ? Chat ? Crapaud ? Pour le dernier, j'en suis certaine, nous en avons mangé...

J'ai voulu faire un article sur les plats qui m'ont marqué. Suivez-moi.



La première découverte culinaire que nous avons fait en Chine : les Xia long bao. Ce sont des raviolis vapeur à la viande (je ne précise pas quelle viande, eux-mêmes ne le savent pas). Certains guides vous assurent que cette recette vient de la ville d'Hangzou, d'autres vous prometteront que c'est une recette typique de Shanghai. Peu importe, c'est délicieux. 
C'est la première chose que j'ai goûté. Dans un restaurant à la propreté plus que douteuse. J'ai les intestins très fragiles, j'avais très peur d'être malade. Et pas du tout. Même lorsque j'ai expérimenté la Street-Food !

 

Après un bon repas salé, on a bien souvent envie d'une petite douceur sucrée ? N'allez pas en Chine. Cette photo est la seule photo que j'ai de "pâtisseries" chinoises. Aucune de ces douceurs ne nous a fait envie. J'ai donc photographié à l'aveuglette. 
Nous avons remarqué que la pâtisserie n'est pas une coutume très répandue à Shanghai.

  

Mais...Dans la ville de Suzhou (la Venise de l'Orient), nous nous sommes perdus dans une ruelle, devant une école. Ce gentil monsieur préparait des sortes de "pancakes" en forme d'étoiles pour les enfants. 
Pour une poignée de centimes il nous a rempli un sac plastique de ces petits gateaux. Les mamans à la sortie de l'école riaient beaucoup : c'est pour les enfants, pas pour les adultes. 
Et puis, on était sacrément blancs et sacrément grands de taille.

Petite parenthèse là-dessus. En Chine nous avons été très étonnés par l'étonnement justement des chinois lorsqu'ils nous croisaient. Nous voir tester leurs produits, ou même juste se balader dans leurs ruelles les interpellaient et les déroutaient complètement.




  

Continuons sur la Street Food. Il y a une différence entre tester la Street Food avec des petits gâteaux et expérimenter un pain dont on ne connait pas le contenu.  D'autant plus lorsque c'est de la viande. Dès que les Chinois sortent du travail, les vendeurs de Street Food arrivent avec leurs chariots, s'installent les uns à côté des autres, les marmites se mettent à frémir, les sauces mijotent, ça crie, ça rigole. Bref c'est bonne ambiance. 
Sur la photo ci-dessus, ce sont des pains, qu'il faisait devant nous, il les fourrait à la viande, avec la sauce rouge que l'on voit dans le pot. Ce n'est pas le plat que j'ai préféré, mais j'ai adoré la manière dont s'était préparé et cuisiné.

 
Tout à l'heure je vous disais que la pâtisserie n'était pas très répandue. Après manger, ou lorsque les Chinois ont un creux, ils se tournent vers les fruits.
 
Vous pouvez en acheter à peu près partout : dans les boutiques, en bâton avec les vendeurs de Street Food, aux Chinois qui se présentent à vélo à la sortie des temples... C'était le mois de mars, mais on avait très chaud. Entre la pollution et le soleil, une bonne tranche de pastèque ne faisait pas de mal.

 
Un autre endroit où vous pouvez trouver de quoi manger : les nombreux centres commerciaux. Et là, ce sera complètement différent de ce que l'on peut trouver dans la rue. Les enseignes sont modernes, à la fois très occidentales et complètement ouf. Avant de monter dans la tour du World Financial Center (la plus haute), nous nous sommes baladés dans les magasins au sous-sol et là, découverte d'un bar à smoothie : Fresh Everyday. C'était délicieusement rafraichissant.

                                  
Autre découverte sympa : Yo.Ba, une chaîne de glaces aux yaourts. Ma préférée : Oréos & Dragon Fruit. Désolée pour la qualité d'images, mais le Nikon était rangé, c'est l'Iphone qui a prit le relais.





Et pour terminer cet article culinaire, je finis par la cerise sur le gâteau. En Chine, ce n'est pas une légende, on mange des nouilles. Beaucoup de nouilles. D'ailleurs, on en mangeait au moins une fois par jour.

Mes préférées étaient celles de gauche : légumes verts et œuf poché. On allait toujours dans les boui-bouis autour de notre auberge.

Voir le chef faire ses nouilles est un spectacle hors du commun.

Une remarque que je me suis faite : la nourriture en Chine n'a RIEN mais RIEN à voir avec ce qu'on mange au restaurant chinois en France !
J'espère que cet article vous a plu. Qu'il vous a éclairé sur ce qu'on peut manger en Chine. Globalement je me suis régalée.

Une astuce : Vous vous rendrez très vite compte que les Chinois des bouis-bouis ne parlent pas un mot d'anglais. Ils ont d'ailleurs que très rarement des cartes pour le menu. Pour réussir à manger ce que je voulais, je prenais en photo avec mon Iphone chaque plat qui me plaisait. Ainsi, je montrai aux Chinois ce que je voulais. Très pratique.


Si cet article vous a intéressé, n'hésitez pas à jeter un œil à mon article sur le Yu Garden (ici) et mon article sur le quartier du Bund ().

You Might Also Like

11 petits mots

  1. MIAM! Quelles belles découvertes gastronomiques!

    RépondreSupprimer
  2. J'adore les raviolis à la vapeur !

    finalement c'est vrai, on a beaucoup de clichés, mais ca à l'air d'être bon :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment bon ! Et les raviolis vapeur : une tuerie, bien d'accord !

      Supprimer
  3. ça a l'air très bon tout ça, loin des clichés comme tu dit! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut goûter pour le croire !

      Supprimer
  4. et bien ont à l'air de plutôt bien manger
    cela donen faim
    gros bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  5. nous avions la technique d'aller voir les assiettes des autres personnes et de leur demander de nous indiquer ce que c'était sur la carte. on a bien et mal mangé en Chine. Dans les montagnes jaunes, c'était pas terrible : pâtes de canard au petit déjeuner, c'est rude. mais sinon à Shanghai on a fait des supers restos gastro topissimes

    RépondreSupprimer

Votre avis compte :)