#JeSuisCharlie

10:38

#NotAfraid


Je ne voulais pas faire d'article pour vous présenter mes vœux parce que je trouve ça un peu inutile. On voit ce genre d'article sur tous les blogs, ce qui a tendance à m'agacer. 

Et depuis l'attentat d'hier (#charliehebdo), on voit les mêmes images qui tournent en boucle un peu partout: le bandeau noir #jesuischarlie, les croquis des confrères, les dessins de ceux qui ont été assassinés. Et là, ça n'a rien d'agaçant. Bien au contraire.

Je ne ferais pas la liste des adjectifs qualifiant l'acte de terrorisme dont le journal Charlie Hebdo a fait les frais hier. Cette liste on l'a ressent tous.

Je préfère me tourner vers les images que j'ai vu à la télé, ou sur Facebook, les images des personnes qui se sont mobilisées, soit avec un journal à la main, soit avec une bougie allumé ou bien les interviews des amis des dessinateurs... Les gens sont descendus dans la rue, d'eux-mêmes, pour montrer que malgré cet acte d'intimidation, ils n'avaient pas peur.


Je pense que cela fait des années que notre peuple n'avait pas prouvé qu'il n'avait pas peur

J'ai vu très peu de messages faisant des amalgames débiles. Et ça, ça fait vraiment plaisir.

Mon émotion a moi est l'espoir. L'espoir que les gens ne cèdent plus à la peur. L'espoir que la situation ne dégénère pas lors de ce type de mobilisation pacifique. L'espoir qu'on retrouve ceux qui ont essayé de tué la liberté d'expression

Je ne suis qu'une simple blogueuse (beauté qui plus est). Ici on ne parle pas de politique, ni de choses foncièrement philosophiques ou importantes. On parle de rouge à lèvres, de points noirs et de plein d'autres choses futiles. Mais on le fait librement. Je donne mon avis, sans retenu et sans crainte. Même si ce n'est qu'un blog beauté, c'est un blog où la liberté d'expression est totale.  Mais est-ce bien nécessaire au XXe siècle de prôner l'importance de cette notion ?

Et je refuse, comme tous les français (et autres nationalités) qui se sont insurgés hier soir et qui continueront de le faire dans les jours qui suivent, qu'on touche à la liberté d'expression de quiconque. 

Meilleurs vœux à la France, qui malgré ce drame, vient de relever la tête.

You Might Also Like

0 petits mots

Votre avis compte :)