Arrêter de fumer sans stress

09:56


Cela va bientôt faire un an que j'ai arrêté de fumer. J'étais plutôt une grosse fumeuse (j'en parlais dans cet article "Typologie de mes clopes"). J'avais arrêté une 1ère fois avec l'acupuncture : sans succès (j'en parlais dans cet article là). J'ai donc attendu d'avoir vraiment envie d'arrêter. Car tout part de la volonté. Il n'y a aucune méthode miracle. Il ne faut pas simplement compter sur la médecine douce, ou bien sur les substituts (bonbons nicorette, patchs, champix, clope électronique...).

Arrêter de fumer, c'est comme dans la vie, il faut d'abord compter sur soi-même. Je crois que ça, c'est le mantra suprême de la personne qui veut arrêter...

La première fois que j'avais arrêté, j'avais ressenti très vite le manque. Le manque physique (la nicotine dans le sang) et les habitudes. Je le dis dans mon article : je pleurais tout le temps et j'avais des grosses pulsions, des envies très fortes. J'étais constamment à bout de nerfs. Et surtout, j'étais terriblement triste.

Il était hors de question que je repasse par là.


J'ai donc fais appel à l'hypnose. Il y a un peu moins d'un an, je me faisais hypnotiser pour arrêter de fumer. C'est une méthode que je recommande à tout le monde. La séance est agréable. On ressort sereine pour la suite. 

J'ai eu des moments avec des pics d'envie. Qui durent environ 1 à 2 minutes. Dans ces moments-là je repensais à ce que l'hypnothérapeute m'avait dit. Elle avait prévu le coup "Quand vous aurez envie, repensez à ce que l'on vient de dire toutes les deux". 
Elle avait aussi prévu que le soir, toute seule devant ma fenêtre, avant d'aller me coucher, j'aurai envie d'une cigarette. Et pendant la séance, elle m'en a parlé et m'avait dit qu'à ce moment-là, je trouverai un autre geste moins nocif, comme une tisane par exemple.

C'est ça l'hypnose. Trouver des solutions et les suggérer à la personne qui est en transe (= sous hypnose). Ainsi, au moment propice, on boit une tisane et l'envie passe. Rien de magique, juste du bon sens et l'envie d'arrêter de se faire du mal.

J'avais installé une application sur mon iphone (MyLastCigarett), que j'ai beaucoup regardé au début de mon arrêt. Je la regarde que de temps en temps maintenant, lorsque j'essaye de convaincre une amie fumeuse par exemple. Aujourd'hui, c'est l'heure du bilan. En ayant arrêté 11 mois et quelques, voici les constats de cette application :

  • 1 410€ d'économie (de quoi se payer un joli voyage ?)
  • 4028 cigarettes (c'est ce que j'aurai pu fumer en 11 mois si je n'avais pas arrêté)

Je trouve ça très intéressant. 4028 cigarettes soit 201 paquets, de quoi remplir une baignoire de cendres ?


Je n'ai plus du tout envie de fumer. Je ne me considère même plus comme ex fumeuse. En soirée, quand les fumeurs sortent tous ensemble, je ne les envie plus du tout. Quand j'attends quelque part, je suis heureuse de ne pas fumer rapidos à m'en cramer les doigts. La sensation de ne plus être dépendante est tellement jouissive... Je ne sens plus le tabac froid. Il y a que des points positifs dont je pourrai faire la liste.

J'aimerai que tout mon entourage arrête. Quand on me demande conseil je deviens un vrai moulin à paroles, j'explique comment la séance se déroule, je raconte à quel point l'envie c'est de la connerie, que tout est une question d'habitudes que l'on se fourre dans le crâne...


Soyons et restons maître de nous-même.

You Might Also Like

2 petits mots

  1. Super article, et juste une chose : Félicitation !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Merci Julie pour tous tes témoignages que j'ai lu un par un.
    Demain commence la campagne "Moi(s) sans tabac" et j'en ferai partie.
    Tes petites astuces, tes clins d’œil et la véracité de ton vécu m'aideront très certainement à affronter les 1ers moments de désintoxication.
    Bravo à toi aussi !!
    Véronique

    RépondreSupprimer

Votre avis compte :)