5 choses à faire (absolument) en Thaïlande

10:26


Cet été j'ai réalisé un rêve. Un rêve qui date depuis un sacré bout de temps. Lorsque les billets ont été achetés, que je bûchais mon guide du routard et que je ne parlais que de ça, on m'a dit "Tu idéalises trop, tu vas être déçue, arrête". Foutaises : ce voyage m'a enchanté du début à la fin ! J'en garde un souvenir incroyable et j'ai hâte de pouvoir y retourner.

Petit tour d'horizon des 5 choses que j'ai le plus kiffé lors de ce voyage (il a fallu trier, mais rien ne m'empêche de rédiger un autre article).



1/ Rencontrer les éléphants

Comment expliquer cette envie ? J'adore les animaux, je suis le genre de nunuche qui pleure devant les documentaires animaliers. Il y a plein d'animaux que je rêve d'approcher : les manchots empereurs, les ours polaires, les mola-molas...Les éléphants figuraient en tête de liste. Mais je ne voulais pas faire la ballade en forêt. Celle où l'on nous installe sur le dos de l'animal (chose qui le fait souffrir), celle où l'éléphant est enchaîné, celle qui ne coûte pas chère. 
Je voulais joindre l'utile à l'agréable. On m'avait parlé de fermes, ou d’hôpitaux où l'on s'occupe des éléphants. Il y en a plusieurs dans le pays. J'ai choisi Elephant World après avoir lu un article de la blogueuse Camille G. Et puis parce que c'était le centre le plus proche de mon itinéraire (Bangkok - Kanchanaburi - Koh Tao - Bangkok).

Pourquoi j'ai aimé ? L'ambiance était détendue, les bénévoles super sympas et...les éléphants...Je les ai trouvé magnifiques, intelligents, et joueurs. C'était du bonheur de m'occuper d'eux, tout en faisant la connaissance des gens autour de nous. Le camp est en pleine brousse, ils viennent nous chercher et nous emmènent loin de tout : dépaysement total. 

Street food : réalisation d'un pad thaï dans les rues de Bangkok

2/ Tester la nourriture locale

Je vous déconseille fortement de manger européen en Thaïlande. Deux raisons : ils ne savent pas forcément cuisiner (et conserver les aliments) comme nous et surtout, vous passeriez à côté de bien des merveilles culinaires. Tout n'est pas succulent, évidemment (genre chez nous c'est un peu pareil, les tripes de porc par exemple...) mais tout n'est pas archi épicé (cette affirmation est peut-être la moins vraie de cet article je vous l'accorde). 

Le plus impressionnant à tester ? La street food ! C'est un spectacle à part entière de voir les locaux cuisiner des plats délicieux en quelques coups de poêle. Mention très bien pour le pad thaï !

Quelques conseils malgré tout : n'hésitez pas à demander systématiquement un plat non épicé, je n'ai malheureusement pas pu manger tout ce que j'ai pu commander durant mon voyage.

Les chutes d'Erawan ( à 30 min de Kanchanaburi)

3/ Se ressourcer dans la nature

J'ai l'habitude d'être pantouflarde, peu de sport, je me contente de lire au chaud et de ne pas trop me bouger. Pourtant j'adore la nature. Ce voyage m'a permit de me retrouver dans des coins vraiment sympas. Lorsque vous souhaitez visiter des parcs naturels ou des endroits un peu connus, pensez bien à éviter les week-ends.
Mention spéciale pour les Chutes d'Erawan à une demie heure en bus de Kanchanaburi. Arrivés sur place vous apprécierez la fraîcheur de la forêt, la taille et les couleurs des papillons. Vous pouvez vous baignez dans des bassins naturels tout au long de la ballade : c'est extatique. Attention toutefois aux poissons...Ils ont tendance à vous grignoter les pieds.



4/ S’imprégner du bouddhisme 

Je n'ai jamais eu besoin de religion. Ma spiritualité n'est donc pas très développée. Lors de ce voyage, j'ai découverts une infime partie du bouddhisme et je dois dire que ça m'a plu. Surement car ce n'est pas vraiment une religion à proprement parler. 
Je veux juste dire que chaque temple que j'ai visité était sublime et empreint d'une atmosphère incroyablement apaisante. J'ai aussi été amusée par les moines, qui ont pour interdiction de toucher les femmes (attention donc de ne pas vous coller à eux dans les transports publics).

Photo GoPro extraite d'une session snorkelling sur l'île de Ko Tao

5/ S'essayer au snorkelling

Chaque hôtel au bord de la plage propose du matériel à louer: masque-tuba-palmes. Ne vous amusez pas à acheter sur place, louez, c'est plus simple (sauf si vous restez longtemps évidemment). Et n'ayez pas peur de bien vous promener sous l'eau. Lors de mes essais je me suis émerveillée de petits poissons semblables à ceux que l'on peut trouver dans nos lacs. Heureusement que j'ai persévéré : à vous les poissons aux couleurs étonnantes ! 
Vous pouvez aussi en profiter pour faire un baptême de plongée. Mais honnêtement, la méthode simple masque-tuba est largement suffisante pour une découverte des fonds marins.
N'hésitez pas à consulter les guides des régions où vous serez, les points snorkelling et plongée sont indiqués !

You Might Also Like

6 petits mots

  1. Ton billets et tes photos sont magnifiques.
    Et ça donne effectivement envie d'y aller...soigner les éléphants, la nourriture locale, le bouddhisme...
    ça a dû être merveilleux.

    RépondreSupprimer
  2. un bel article
    cela donne envie d'y aller
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cet article très intéressant aux photos magnifiques... :) <3

    RépondreSupprimer
  4. Oh wow, j'aimerais vraiment y aller ! :)

    RépondreSupprimer

Votre avis compte :)